Frein à l’achat immobilier en Suisse

mercredi, 20 juin 2012
Share

Au 1er juillet 2012, une nouvelle loi va entrer en vigueur dans le domaine de l’attribution des prêts immobiliers. Les banques vont devenir plus sévères sur les conditions d’obtentions des prêts et l’utilisation du 2ème pilier limité.


Exemple d’une famille en Suisse !

Actuellement, un couple avec 10 000 CHF à 11 000 CHF de revenu net, pouvait emprunter environ 1 million de Francs pour acheter un bien en Suisse en apportant 20% de fond propre grâce à son 2ème pilier soit 200 000 CHF.

Dès le 1er juillet, l’on ne pourra plus apporter uniquement son 2ème pilier, mais régler 10% cash et uniquement 10% de l’apport en 2ème pilier. Mais, la nouvelle loi demande également que 20 ans plus tard, la dette soit abaissé à au moins 2/3 du montant soit dans le cas de notre famille, avoir remboursé au minimum 133000 CHF.

Pourquoi en arriver à cette situation ?

Le marché de l’immobilier et des prêts hypothécaire sont très fluctuant actuellement et s’il y a une hausse de 2% des taux d’intérêt pour notre famille ci-dessus, il faudra au couple plus de 54000 CHF de revenus supplémentaires pour encaisser cette hausse. Impossible vous direz-vous et dans ce cas là, le surendettement arrivera très vite et c’est justement cela que le gouvernement Suisse ne veut pas. Pour prévenir une crise immobilière comme aux Etats-Unis, cette loi verra le jour au 1er juillet 2012. Des conditions d’obtention des prêts immobiliers plus difficile vont freiner drastiquement l’achat immobilier en Suisse. Actuellement la plupart des régies observent une baisse des ventes dans le neuf de plus de 40% et cela ne fait que commencer.

Les raisons du gouvernement au frein à l’achat immobilier !

Si les taux d’intérêts augmentent et que le propriétaire ne peut plus financer cette hausse, il va se retrouver rapidement en surendettement, il perdra sa propriété et également son 2ème pilier et c’est cela que le gouvernement ne veut pas. C’est pour cela qu’il va mettre également un amortissement au moins au 2/3 afin de limiter l’endettement lié à la propriété.

Pour les anciens propriétaires, rassurez-vous, la nouvelle loi entrant en vigueur au 1erjuillet ne touche que les nouvelles acquisitions et ne touche pas les anciens propriétaires.

Pourquoi arriver à cette situation ?

Le gouvernement Suisse prend l’exemple sur les Etats-Unis. Lors de la dernière crise immobilière et de l’augmentation des taux d’intérêts, des centaines de milliers d’Américains ont tout perdu. Les taux d’intérêts augmentant, il a été impossible à ces milliers d’Américains de rembourser leurs emprunts. Cet exemple peut arriver dans n’importe quel pays en Europe si les marchés boursiers explosent et la Suisse est la première à prendre des décisions drastiques !

Résumé des mesures à venir dès le 1er juillet 2012 !

Le Conseil fédéral opte pour le renforcement des fonds propres sur le marché hypothécaire. Le preneur d’un prêt immobilier doit apporter au minimum 10% de fond propre en plus de son 2ème pilier. Il doit en outre abaisser sa dette au minimum au deux tiers dans un délai de 20 ans. Ces dispositions visent à contrer la menace de bulle immobilière à expliqué la conseillère Fédérale, Madame Widmer-Schlumpf. Même si la FINMA à salué ce train de mesures dans le domaine des hypothèques, cela donne un frein énorme à la construction et aux familles nombreuses qui désirent acheter un bien en Suisse. Nous sommes déjà à la traîne en Europe en % dan le domaine de l’achat immobilier, cela ne va pas s’arranger.

Source: oneforex.ch